Les 5 qualités requises pour éviter l’aliénation de nos enfants

syndrome alienation parentale

Je vais te présenter ici les 5 qualités requises pour éviter l’aliénation de nos enfants (également appelée SAP – syndrome d’aliénation parentale).

Lorsque cette épreuve s’abat sur nous, nous avons la sensation terrifiante d’être victime du destin et de ne plus avoir aucune prise sur la situation.

Cependant, mon expérience en la matière m’a prouvé qu’il est possible de renverser la vapeur en transformant profondément sa posture.

Car en effet, à partir du moment où nous extrayons du schéma « parent victime », à partir du moment où nous transformons notre posture face à nos enfants, alors les choses se mettent à évoluer favorablement.

En fait, il s’agit ici de modifier son positionnement sur l’échiquier relationnel familial. A partir du moment où nous changeons notre positionnement, chaque membre de la famille est obligé de revoir sa position…

Je ne perds pas plus de temps dans l’introduction, et je te présente juste en dessous les 5 qualités requises pour changer ton positionnement.

En suivant mes conseils, tu pourras passer d’un parent « faible, soumis, victime », c’est-à-dire un parent écrasé par les évènements, à un parent « fort, ferme, bien ancré ».

1-     Non-émotionnel

La première des qualités qu’il va falloir viser, c’est la « non-émotionnalité » : le parent aliénant vise les réactions émotionnelles chez le parent cible. Elles seront ensuite détournées de leur contexte pour « prouver » à l’enfant à quel point le parent aliéné est « instable, malade, hystérique ».

Dans ce contexte, maitriser ses émotions est essentiel !

Concrètement, il va falloir…

–        Garder ton sang-froid en cas de provocation

–        Préférer le silence à la justification

–        En présence de la personnalité perverse, visualise un paysage bucolique pour éviter les pétages de plombs

–        Eviter toute forme de contact avec le parent aliénant (physique, mail, SMS)

2-     Ferme

La seconde de ces qualités requises, c’est la fermeté.

Il s’agit ici de ne rien laisser passer et de faire systématiquement appel à la loi pour calmer le parent aliénant.

Dans l’idéal, il faudrait que le parent aliénant ait peur du parent cible et qu’il finisse par se tenir à carreau.

Concrètement, il va falloir…

–        Ne pas hésiter à porter plainte pour diffamation en cas de besoin

–        Poser une main courante au moindre dérapage

–        Connaitre la loi sur le bout des doigts et le faire savoir

–        Mettre en place des triangulations pour faire circuler l’information sur le parent aliénant (par exemple auprès d’psy, auprès des services sociaux, auprès du juge etc.)

3-     Cadrant

Il est important d’être cadrant vis-à-vis de tes enfants, et de poser de fermes limites vis-à-vis d’eux.

N’accepte strictement aucune forme d’irrespect !

Il est plus dur de violenter psychologiquement un parent fort et cadrant qu’un parent faible qui accepte la posture de la victime.

Concrètement, il va falloir…

–        Avoir des règles fermes et non négociables à la maison

–        Être sûr de toi face à ses enfants

–        Refuser catégoriquement toute forme d’irrespect

–        Recadrer calmement l’enfant s’il rapporte des propos erronés tenus par le parent aliénant

4-     Détaché

Il est important d’apprendre à se détacher du besoin d’être aimé par nos enfants.

Comme l’écrivait Katie Byron (grande éveillée contemporaine américaine) : « si votre bonheur dépend de celui de vos enfants, ils deviennent vos otages ».

Concrètement, il va falloir…

–        Réinvestir sa vie de femme/d’homme pour ne pas dépendre que de ses enfants

–        S’amuser, sortir, vivre pour soi et pas que pour ses enfants !

–        Se rappeler que la plus belle forme d’amour est celle qui libère l’autre. Aime tes enfants en les laissant libres

–        Apprendre à s’autocentrer pour vivre connecté à ses propres besoins profonds

5-     Aimant

Il faut bien sûr veiller à conserver une belle relation d’amour à nos enfants, malgré toute la souffrance induite par le rejet que nous subissons.

Concrètement, il va falloir…

–        Envoyer des SMS tendres régulièrement, même s’ils restent sans réponse

–        Cultiver la bienveillance vis-à-vis de nos enfants

–        Câliner ses enfants, les prendre dans les bras pour leur témoigner notre amour

–        Apprendre à être régulièrement dans la pleine conscience avec nos enfants

Conclusion :

C’est parce que cette transformation de posture est tout sauf évidente que j’ai crée :

  • un outil de guérison spécifiquement dédié à la problématique de l’aliénation parentale. Utilisé sur une base régulière, cet outil t’apportera une aide très précieuse dans la transformation que tu dois absolument entreprendre pour éviter que tes enfants soient aliénés contre toi.
  • une formation intensive de plus de 3 heures 30 répartie sur 5 modules différents pour complètement renverser la vapeur si tu fais face à l’embrigadement de ton enfant

Par ailleurs, j’ai une lettre d’information spécialement dédiée à cette problématique d’aliénation de nos enfants. Tu peux t’y inscrire ici.

2 commentaires sur “2”

  1. Bonjour ,
    Je suis maintenant divorcée d’avec un pervers narcissique depuis 2 ans. Aujourd’hui se pose le problème de l’aliénation parentale. Comme il était à prévoir, mes 2 enfants sont utilisés comme arme contre moi. L’aîné de mes 2 enfants ma prise en grippe, il a commencé par ne plus m’adresser la parole, par sécher les cours, puis à sortir sans ma permission sans me dire ou il allait ni avec qui. Bien sûr j’ai tenté de lui faire cesser son comportement et en échange je n’ai récolté que des insultes et même par 2 fois il a levé la main sur moi… pour ce qui est de la prise en charge de mes enfants par des professionnels c’est le parcours du combattant!!! J’étais arrivée à l’étape où j’avais réussi à sortir la tête de l’eau et j’envisageais enfin d’avancer dans ma vie. C’est à ce moment-là qu’il a commencé à pourrir la tête des enfants. C’est invraisemblable la façon dont les pervers narcissiques arrivent à déterminer le moment où l’autre parent se relève vraiment et à saper à nouveau son quotidien!! Alors aujourd’hui moi qui croyais que les choses allaient s’arranger en prenant de la distance avec ce pervers narcissique je fais le vœux de venir à bout de ce fléau et de rétablir l’équilibre dans ma vie. Il y a du boulot!! Merci pour tous vos articles et vos vidéos qui sont d’une grande aide car vous et moi savons qu’il nous faut toute une armée pour venir à bout de ces trous noirs que sont les pervers narcissiques.. Avec toute ma gratitude
    Valérie 💕

    1. Oh oui, je confirme, les pervers narcissiques savent prodigieusement activer tous les leviers de destruction possible et inimaginables pour anéantir leur proie. Les enfants ne sont finalement que des outils, des missiles, pour parachever leur oeuvre de destruction sur le parent cible 🙁
      J’ai personnellement réussi à renverser la vapeur mais cela n’a pas été facile. J’ai beaucoup tâtonné, fait des erreurs, mais j’ai eu la chance de tomber sur différentes ressources et personnes qui m’ont donné les clés pour faire cesser le cauchemar.
      Pour info, et si cela vous intéresse, je dévoile toutes ces clés dans ma formation intensive « aliénation des enfants » (https://www.cosimavega.com/comment-faire-face-a-lalienation-de-ses-enfants/)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *