Qu’est-ce que le NO CONTACT face à un pervers narcissique ?

No contact

Introduction

Je vais te présenter dans cet article les différentes modalités nécessaires pour appliquer le « NO CONTACT » de manière stricte et définitive. Pour ton information, je me suis inspirée des bons conseils de Kim Saeed dans son livre « How to do no contact like a boss » pour rédiger cet article.

Un arrêt brutal et définitif de la relation

Alors le premier élément que je souhaiterais signaler, c’est qu’on peut faire un parallèle très fort entre une relation d’emprise tissée avec un pervers narcissique et une relation de dépendance vis-à-vis de toute substance addictive comme la drogue ou l’alcool.

Lorsqu’on veut arrêter l’alcool, on ne peut pas arrêter à moitié. Il faut stopper complètement et à tout jamais toute consommation d’alcool. Avec un pervers narcissique, c’est exactement pareil.

La relation relève également d’une addiction, et elle nécessite un arrêt brutal et définitif lorsqu’on veut s’en extraire.

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’avec un pervers narcissique, nous ne sommes pas face à une personnalité saine et usuelle. Alors qu’une rupture s’envisage normalement à travers une franche discussion avec son futur ex-partenaire, elle ne peut pas être conçue de cette façon avec une personnalité perverse.

Et parce qu’un pervers narcissique est une personnalité toute particulière, il faudra donc adapter la rupture à cette personnalité. A ce titre, le NO CONTACT devra être systématiquement adopté lorsqu’on voudra quitter un partenaire pervers. 

Les cas où le « NO CONTACT » n’est pas envisageable

Alors attention cependant, dans certains cas, le NOCONTACT n’est pas envisageable, notamment lorsqu’il y a des enfants en communs.

Il faudra dans ce cas-là se limiter au strict minimum en matière de contact. Sur ce sujet, Kim Saeed évoque la nécessité d’employé un « CONTACT MODIFIÉ ».  Ici, il s’agit de limiter drastiquement tout contact avec le prédateur et de tracer consciencieusement tous les messages échangés.

Les mots d’ordre seront alors : froideur, détachement, non émotionnalité, échanges limités au strict nécessaire et traçabilité systématique des échanges.

En cas de besoin de recadrage, il faudra se référer de manière froide et détaché à un texte de loi comme le jugement de divorce.

Pourquoi » il est nécessaire d’appliquer le NOCONTACT avec un pervers narcissique ?

Ne sois surtout pas naïf au point de croire que tu pourras négocier quoi que ce soit avec un pervers narcissique. Il pourra faire semblant de t’écouter, il pourra te promettre monts et merveilles pour te retenir, mais au final, cela n’aura aucun fond et l’enfer reprendra de plus belles dès que tu seras de nouveau ferré à la relation

Par ailleurs, n’oublie pas que le terrain de jeu favori des pervers narcissiques, C’est la parole. A partir du moment où on communique avec eux, ils ont une brèche dans laquelle ils peuvent se frayer un chemin pour nous remettre sous leur coupe. Ce n’est vraiment pas compliqué pour eux. En un claquement de doigts (ou plutôt, de langue), ils parviennent à faire revenir leur proie sur sa décision. Il faut savoir que le pervers narcissique a un talent qui relève quasiment de l’hypnose. Ils savent hypnotiser n’importe qui pour les rallier à leur vision complètement déformée de la réalité. Ce qui fait que maintenir le moindre contact avec la personnalité perverse diminue fortement les chances de pouvoir se détacher de la relation et de retrouver sa liberté.

Au final, maintenir le contact avec le pervers narcissique te maintiendra dans un état de « POC » (peur/obligation/culpabilité). Car tous les mots/actions/comportements du pervers narcissique visent à te tenir muselé à travers la peur, le sentiment d’obligation et la culpabilité. Seul le NOCONTACT pourra te permettre de t’extraire de cet état de POC

Comment appliquer le NO CONTACT ?

Ici, il est vraiment nécessaire que tu dresses une liste de tous les endroits sur lesquels tu as un lien avec le pervers narcissique : téléphone, facebook, instagram, whatsapp, linkedin, messenger, Facetime, Skype, boîte mail etc. Supprime ensuite tous les liens que tu as avec le pervers manipulateur.

Attention à ne pas accepter les demandes de contacts inconnus sur les réseaux sociaux. Cela pourrait très bien être le pervers narcissique ou un de ses acolytes afin de te fliquer.

Si malgré le blocage, le prédateur manipulateur parvient à te harceler, par exemple via un numéro masqué, n’hésite pas à changer de numéro de téléphone. Il ne faudra le donner qu’à tes amis proches non lié au pervers narcissique et à ta famille.

Pour contourner les blocages décrits précédemment, le pervers narcissique pourra essayer de t’intercepter physiquement : il sonnera chez toi, il pourra t’attendre au travail etc. Comme il ne pourra plus t’atteindre par téléphone, mail, sms, réseaux sociaux, il va tenter de t’atteindre physiquement.

Dans ce cas-là, il ne faudra pas hésiter à le laisser sonner des heures devant la porte de chez toi sans ouvrir la porte ! Pour tenir, mets-toi dans une pièce où tu n’entendras pas la sonnerie, enfile un casque de musique sur les oreilles ou enfonce des boules quies dans les oreilles. Et s’il se montre trop insistant, n’hésite pas à appeler la police.

Autre point : lorsqu’il se rendra physiquement chez toi, le pervers narcissique pourra te laisser une lettre dans ta boite aux lettres. Cela n’est rien d’autre qu’une énième tentative visant à brouiller ta perception de la réalité et à te maintenir dans un état de POC –peur/obligation-culpabilité.

Prends la lettre, découpe-la en menu morceaux et jette là à la poubelle sans la lire. Et si tu veux constituer un dossier pour établir le harcèlement que tu endures, remets ce courrier à une personne de confiance sans le lire.

Enfin, si le pervers narcissique t’envoie un colis à ton adresse, toujours pour te maintenir dans un état de POC -notamment en activant le levier de soumission Culpabilité- fais un retour à l’expéditeur.

Enfin, si vous avez des amis communs, il faudra que tu saches couper les ponts.

Qu’est-ce que le NO CONTACT n’est pas ?

1- Le « NO CONTACT » ne consiste pas à bloquer puis débloquer le pervers. Sache que toute violation du « NO CONTACT » finira par te coûter très cher. Il est vraiment nécessaire de maintenir très fermement le NOCONTACT. C’est ton droit à une vie douce et harmonieuse qui est en jeu. Ne pas maintenir fermement le NOCONTACT, c’est mettre en péril ton droit le plus fondamental à l’harmonie et à la douceur. Ton véritable pouvoir sera établi lorsque tu maintiendras de manière ferme et définitive le NOCONTACT. Par ailleurs, le blocage et le NOCONTACT en général devra être maintenu ad vitam aeternam, même lorsque tu auras la sensation d’être sortie d’emprise. En effet, certaines victimes replongent dans l’enfer d’un partenaire manipulateur même plusieurs années après s’être extraites de leurs griffes. Rappelle-toi qu’il faut que tu adoptes la même attitude que celle d’un alcoolique vis-à-vis de l’alcool : plus une goutte d’alcool jusqu’à la fin de la vie. C’est la même chose avec ton prédateur : plus un seul contact avec lui jusqu’à la fin de ta vie pour ne plus jamais replonger. Et c’est ça d’ailleurs qui est difficile aussi avec le NOCONTACT, car il implique de reconnaitre et d’accepter que nous n’aurons plus jamais de contact avec le PN.

Comme l’explique Kim Saeed, attention de ne pas confondre « NOCONTACT » et « NO RESPONSE » : le NO CONTACT, c’est ne plus avoir aucun contact. NO RESPONSE, c’est continuer à recevoir les mail/appel/SMS du prédateur, et choisir de ne pas y répondre. Le NO RESPONSE est beaucoup trop risqué et il te conduit à continuer de lire les messages de ton oppresseur, donc de rester sous son influence hypnothique. Si tu veux t’extraire définitivement de son emprise, ce n’est pas le NO RESPONSE que tu dois viser mais le NO CONTACT.

2- Le « NO CONTACT », ce n’est pas non plus aller voir le prédateur pour lui expliquer que nous allons appliquer le « NO CONTACT ». N’oublie pas qu’on ne peut pas se justifier et s’expliquer face à un pervers narcissique. Expliquer qu’on va appliquer le NOCONTACT va juste te conduire à un nouveau cycle épuisant de défense/agression/justification. Et comme tu le sais toi-même, ce cycle ne mènera à rien d’autre qu’au mur : des fausses promesses jamais tenues, et des déclarations solennelles du pervers narcissique qui inversera les rôles, telles que : « Je te pardonne ». Ton besoin d’avoir une clôture de la relation en bonne et due forme est impossible avec un pervers narcissique. Tu dois faire le deuil de cette dernière conversation d’explications.

3- Le « NO CONTACT », ce n’est pas non plus bloquer le prédateur, puis continuer à le fliquer à travers les réseaux sociaux. Cela est complètement contre-productif. Pour ton information, il n’hésitera pas à poster des photos de lui avec sa nouvelle proie pour activer en toi jalousie et colère. Tout cela ne te permettra aucunement de te détacher de ton prédateur car tu continueras alors à cultiver des pensées obsédantes vis-à-vis de lui. Le NOCONTACT doit être absolument complet et total, ce qui signifie que tu ne dois pas chercher à avoir des nouvelles de ton prédateur : ni par le biais de connaissances communes, ni par le biais de réseaux sociaux.

Conclusion

C’est parce qu’il est à la fois vital et très complexe de quitter un pervers narcissique que j’ai créé trois ressources sur ce sujet :

Rejoins le mouvement !

Inscris-toi à la Lettre d'Information et reçois un programme vidéo gratuit sur 4 jours pour cheminer vers la guérison et la liberté

envelope

2 commentaires sur “2”

  1. Pitié
    Comment faire si mon bourreau psychologique habite à 1km et dans son environnement à lui depuis 47 ans sur son territoire avec sa meute alors que moi je ne suis propriétaire de mon petit appartement où je suis bien depuis 11 ans et seule. J’ai fait une tentative de suicide la semaine dernière je n’en peux plus je suis à bout

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *