Quelle différence entre le silence radio du PN et le no contact de la victime?

Lorsque j’ai publié mon article sur les modalités d’application du nocontact vis à vis d’un pervers narcissique, j’ai reçu quelques remarques me signalant que les personnes s’adonnant au no contact ne peuvent être elles-mêmes que perverses.

Car effectivement, les pervers narcissiques utilisent très souvent une stratégie similaire dénommée « le silence radio ».

Alors, dans les faits, existe-t-il une différence entre le no-contact et le silence radio?

Qu’est ce que le silence radio?

Le silence radio est une stratégie très prisée par les pervers narcissiques pour déstabiliser leur proie, afin que celle-ci finisse par totalement se soumettre à leur volonté.

Cette stratégie consiste à infliger une période plus ou moins longue de silence à la victime, afin que celle-ci finisse par « obéir » et à se plier à la tyrannie de son oppresseur.

Sauf que l’ironie, c’est que la plupart du temps, la raison pour laquelle le PN se met à employer cette stratégie du silence radio est peu claire, floue et ambiguë.

Ainsi, le silence radio positionne d’entrée de jeu la victime dans une position d’infériorité. Il ne s’agit pas du tout d’une stratégie permettant à deux adultes sains et équilibrés d’interagir dans la bonne intelligence. Non.

Le traitement silencieux, c’est une stratégie de type « maître/esclave » au cours de laquelle le maître punit son esclave de ne pas s’être plié à sa volonté, sachant que celle-ci n’a jamais été explicitée clairement.

Donc la plupart du temps, il s’agit d’une punition qu’on t’inflige pour n’avoir pas respecté des règles floues, mouvantes et aléatoires émanant d’un tyran qui souhaite t’imposer une relation de type « maitre/esclave ».

Autre point très important: le silence radio se fonde sur la douleur ressentie par la victime. Car si la victime reste de marbre face à cette stratégie perverse, elle n’a plus aucun sens. Finalement, c’est parce qu’elle est plongée dans la confusion, dans le désarroi, dans le manque et dans le chaos que la victime finit par se soumettre aux injonctions du PN.

Le plus incroyable, c’est que, souvent, la victime ressent également de la culpabilité face au silence radio. C’est vraiment un comble! Son raisonnement, c’est que si son partenaire lui fait endurer ce silence, c’est qu’elle a dû faire une très grave erreur. Même si elle ne comprend pas elle-même où elle a fauté, elle finit par se torturer intérieurement.

Du pain béni pour le PN!

Pour lui, le silence radio détient le meilleur ratio « effort/résultat ». Il fait le minimum d’effort (en gros : il ne t’adresse plus la parole, ne répond plus à tes sms et à tes appels) et en retour, il obtient le résultat maximal : ta soumission pure et simple à sa volonté de fer.

Comme je l’avais déjà expliqué dans cette vidéo (« les deux fondements de l’amour d’un pervers narcissique »), le PN oriente sa vie en visant deux objectifs phare: le contrôle et la destruction.

Or, le silence radio est une stratégie particulièrement appréciée des pervers car elle permet d’atteindre ces deux objectifs simultanément. Souvent en effet, le silence radio sera utilisé pour contrôler et soumettre la proie en lui faisant subir une douleur intolérable, mais parfois le silence radio sera employé par le PN pour le simple plaisir de la broyer, sans même chercher à la contrôler.

Il existe une variante très répandue du silence radio que j’appelle « la privation sexuelle ». Le concept est exactement le même, sauf qu’il se joue au niveau de la sexualité entre deux partenaires.

Ici, le partenaire inflige une période plus ou moins longue de privation et d’abstinence sexuelle à la victime, afin de la plonger dans le même état de confusion, désarroi, confusion et manque que celui décrit dans le « silence radio ».

Pour le PN, plus la victime souffre, mieux ça sera. Car plus elle souffre, plus sa soumission sera grande. Par ailleurs, plus elle souffre, plus il jubile.

Voilà pour le silence radio.

Qu’est ce que le no contact?

Le no contact est une décision prise par une victime de pervers narcissique pour sauver sa peau.

Ici, il s’agit pour la victime de cesser brutalement et de manière irréversible tout contact avec son partenaire malfaisant: contact physique, téléphonique, contact par sms, contacts à travers les réseaux sociaux etc.

Contrairement au silence radio, le no contact n’est pas une stratégie mais une décision.

Une stratégie est un procédé à travers lequel on va obtenir ce que l’on veut d’une autre personne. Par exemple, le SR est une stratégie qui vise à obtenir la soumission et/ou la destruction de la victime.

Il s’agit bien d’une stratégie, car le but est d’obtenir quelque chose qui se positionne « en dehors de soi-même ».

A l’inverse, le no contact ne vise rien d’autre que sa propre survie à soi. Lorsqu’elle applique le no contact, la victime ne vise pas la destruction et/ou la soumission de son partenaire. Elle vise simplement son propre bien-être.

Au final, ce qui distingue le « no contact » du « silence radio » c’est l’intention d’origine. Quelle est l’intention de départ? Quel est le fondement de ce comportement?

Si l’intention d’origine est celle de soumettre, de contrôler et/ou de broyer qui que ce soit, ça sera du « silence radio ». Si l’intention d’origine est de sauver sa peau, ça sera du « no contact »

Attention aux affirmations du PN!

Évidemment, le pervers narcissique adorant se faire passer pour une pauvre brebis inoffensive face à l’odieux personnage qu’est sa vilaine et méchante proie, il saura la faire passer pour son bourreau lorsqu’elle appliquera le « nocontact », tout en se faisant passer lui pour la pauvre victime excédée lorsqu’il appliquera le « silence radio ».

D’ailleurs, le fait que le nocontact ressemble à s’y méprendre au silence radio sera habilement exploité par le PN pour semer le trouble et la confusion vis à vis des personnes extérieures au huis-clos pervers.

Finalement, seule la victime qui connaît son intention et celle de son bourreau saura démêler le vrai du faux dans cette histoire.

Surtout, il est important dans un tel contexte de ne pas s’attacher au regard des autres qui ne voient les choses qu’en surface.

Peu importe que nous soyons approuvés ou pas finalement. Il est important de suivre son chemin sans se faire destabiliser par ce que pourraient penser et croire ceux qui ne savent rien de la situation.

Conclusion

Si toi aussi, tu as dois faire face à un pervers narcissique qui prend un malin plaisir à te broyer en te faisant endurer différentes stratégies malveillantes comme le silence radio, j’ai différentes ressources à te conseiller :

Ta nouvelle vie commence par un tout petit pas...


Inscris-toi à ma lettre d'information et reçois:

  • mon programme vidéo intensif sur 4 jours pour cheminer vers la liberté et la guérison véritables
  • ma checklist inédite 
  • des vidéos et analyses qui te permettront d'élargir ton champ de conscience & de te créer la vie d'harmonie à laquelle tu aspires
  • des offres adaptées à ta situation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *