Comment les gilets jaunes préfigurent la société éveillée de demain?

Jusqu’à présent, j’ai concentré mes efforts sur la création de contenu sur les relations dysfonctionnelles et toxiques.

Aujourd’hui, j’aimerais étendre mon périmètre d’analyse et couvrir d’autres sujets importants qui concernent notre société très malade et très dysfonctionnelle.

Quelques part, jusqu’à présent, j’ai traité la toxicité sur le plan individuel. J’aimerais aujourd’hui m’intéresser à la toxicité sur un plan plus sociétal.

Sauf que, ne disposant finalement que de peu de temps, j’ai décidé de traiter ces sujets de manière moins formelle que les analyses que tu connais.

Pour l’article d’aujourd’hui, j’aimerais te parler du mouvement des gilets jaunes. Tout ce que je vais t’expliquer ne concerne que moi, mes ressentis et mes intuitions à aujourd’hui. Je ne veux convaincre personne. Je veux juste partager une vision, ma vision, et je te laisse en faire ce que tu veux en faire.

Alors voilà, je te propose de démarrer 🙂

Un éveil des consciences…

La première chose que j’aimerais faire, c’est exprimer mon admiration pour ce mouvement. Un mouvement qui dure depuis plus de 6 mois, un mouvement populaire par lequel un peuple opprimé a décidé de se soulever, de se rebeller et de refuser un système vicié et corrompu.

Un système où les plus démunis travaillent comme des forçats pour gagner un salaire de misère. 

Un système basé sur le mensonge, la corruption et la manipulation des masses.

Pour moi, ce mouvement des gilets jaunes marque un tournant extrêmement important : celui de l’éveil de la conscience du peuple.

Le peuple a compris de manière profonde et viscérale la toxicité de notre société.

Le peuple a ouvert grand les yeux sur l’inacceptable.

Et le peuple s’est soulevé.

Gilets jaunes et prédictions de Nostradamus

Pour moi, les gilets jaunes, c’est ce « peuple du soleil » dont parle Nostradamus et qui permettra un renversement de notre monde :

Nostradamus

 A l’aube d’une nouvelle ère,
la vieille et séculaire dame,
dans les flammes se consumera,
mais de ses cendres renaîtra,
son cœur, percé d’une flèche,
toute ourlée d’or et de rubis,
pourtant à nouveau battra
et dans l’éther sa voix s’élèvera,
afin d’annoncer au vil roi,
à l’âme noire en cœur de pierre,
aux désirs âpres et sanguinaires,
que son règne incessamment finira,
par la volonté du peuple du soleil,
l’âge sombre remplacé sera,
par la divine lumière de l’humanisme,
de l’amour, tolérance et grandeur d’esprit.

Nostradamus

Pourquoi les gilets jaunes correspondent à ce peuple du soleil ?

Déjà, parce que le jaune fluo des gilets jaunes s’approche de près au jaune flamboyant du soleil. De plus, je rappelle que ce gilet se porte au niveau du plexus solaire. Enfin, ce mouvement intègre une vision humaniste pour notre société. Il y a en effet dans ce mouvement une véritable volonté de changer de monde pour plus d’égalité, de justice, d’intégrité et de transparence.

D’ailleurs, c’est que qui est souvent reproché au mouvement : il n’y a pas de ligne directrice, et les revendications vont dans tous les sens (salaire, monde de la finance, Europe, mondialisation etc.)

Sauf que selon moi, c’est justement le signe d’un mouvement structurel qui souhaite adresser toute la dysfonctionnalité du système. Il ne s’agit pas ici de faire valoir une revendication isolée, mais au contraire de pointer du doigt une société profondément malade dans toutes ses fondations.

En réalité, ce n’est pas une contre une problématique conjoncturelle que ce mouvement s’érige, mais contre un phénomène bien plus vaste et bien plus structurel : une société profondément malade.

 C’est d’ailleurs parce que ce mouvement vise la dysfonctionnalité de notre société dans son ensemble qu’il a fini par se pérenniser dans le temps.

Durabilité du mouvement et conséquences inopinées

La durabilité de ce mouvement a fini par susciter dans son sillage un nouvel art de vivre parmi de nombreux gilets jaunes: entraide, soutien, amitié, solidarité.

Tout cela s’est fait de façon presque inopinée, car ce n’était pas le but initial de ce mouvement. Selon moi, ce phénomène ne fait que souligner le fait que ce mouvement va bien au-delà d’un simple groupement de manifestants s’unissant ponctuellement pour faire valoir leurs revendications.

Ce mouvement commence à poser les base d’un nouveau monde : un monde dans lequel les mensonges, les manœuvres et la manipulation ne sont plus tolérés, un monde moins individualiste, un monde qui réhabilite la fraternité.

Rayonnement du mouvement

Le fait que ce mouvement soit bien plus profond qu’une simple revendication conjoncturelle et isolée ainsi que les valeurs portées par ce mouvement ont fini par créer un phénomène de contagion.

Désormais, de nombreux autres pays Européens ont vu naître un mouvement populaire inspiré de nos gilets jaunes nationaux.

Je pense que nous pouvons être fiers d’avoir été les pionniers d’un mouvement populaire mondial visant à transformer le monde malade qui est le nôtre. 

Les gilets jaunes sont-ils vraiment à plaindre ?

Évidemment, certaines personnes font remarquer que les gilets jaunes se permettent de bloquer un pays tous les weekend alors qu’ils ont la sécu et l’assurance maladie. Bien sûr, les gilets jaunes ne sont pas les plus à plaindre sur cette terre. Bien sûr, si on fouille un peu, je suis sure qu’on trouvera bien pire ailleurs.

Sauf que le fait que cette terre héberge des famélique, des victimes de guerre et d’autres personnes vivant des conditions de vie extrêmes justifie-t-elle que les gilets jaunes ne soient pas légitimes dans leur combat ?

Je ne le crois pas.

J’avoue avoir eu le même raisonnement sur mon projet. Alors que je recevais des témoignages de victimes de pervers narcissiques, je réalisais que je n’étais pas la plus à plaindre. Je me comparais aux femmes battues et violées et je me disais « mais t’es qui toi pour témoigner sur ta vie ?! »

A un moment, j’ai compris que les femmes les plus éprouvées par leur expérience n’avaient juste pas les ressources pour faire le travail que je faisais. J’ai compris que même si je n’avais pas vécu l’expérience la plus abominable qu’il soit possible d’expérimenter avec un pervers narcissique, cette expérience suffisait pour œuvrer dans le cadre de mon projet.

C’est la même chose pour les gilets jaunes. Ils ne sont peut-être pas les plus à plaindre concernant le système vicié qui est le nôtre, mais ils ont encore suffisamment de force et d’énergie pour se rassembler et s’unir pour un monde meilleur.

La violence et les gilets jaunes

Alors bien sûr, parfois, on me rappelle les violence perpétrée lors des ou en marge des manifestations des gilets jaunes.

Là-dessus, j’aimerais apporter mon ressenti également.

Personnellement, je suis anti-violence. Je déteste la violence.

Cependant, lorsque je me remémore l’histoire de ma vie, je dois avouer que, tout aussi pacifiste que je puisse être, j’ai eu des accès de violence.

Je vais t’en partager un.

A l’époque, j’étais avec un homme terriblement possessif et jaloux.

Suite à une dispute au cours de laquelle j’avais exprimé mon souhait de m’extraire de la relation pour de bon, il avait fermé à clé toutes les portes et gardait mon téléphone portable en main pour m’empêcher de quitter les lieux et de retrouver ma liberté.

J’avais beau lui dire que je voulais qu’il me laisse partir, il me tenait captive.

A un moment, j’ai senti comme une forme de fureur me traverser.

Cet homme était juste incapable d’entendre mes besoins. Je pouvais les dire dans toutes les langues, m’exprimer gentiment, calmement, articuler magnifiquement chacun de mes mots. Il restait parfaitement sourd à ce qui était important pour moi.

D’un coup, j’ai saisi la vaisselle qui se trouvait à portée de ma main et je me suis mise à la jeter contre le mur en face de moi.

Et là, alors que les verres et les assiettes se fracassaient un à un contre le mur, subitement, cet homme s’est écarté, m’a rendu mon téléphone et a ouvert la porte pour que je m’en aille.

Tant que je n’usais pas de la violence, il était juste incapable de m’entendre.

C’est lorsque j’ai jeté la vaisselle contre le mur qu’il a pris peur et qu’il m’a laissé partir.

Jamais je ne ferai l’apologie de la violence.

Cependant, dans certains cas très particuliers dans lesquels nous sommes opprimés et où nos besoins sont constamment piétinés, je ne vois pas d’autre issue.

Je ne dis pas cela pour soutenir la violence constaté lors de certaines manifestations.

Je dis cela pour partager qu’au fond de mon cœur, je peux comprendre que lorsqu’on ne se sent pas entendu, lorsqu’on se sent manipulé, opprimé, nié… Et bien nous pouvons devenir violent.

Voilà. J’avais besoin de partager cela, j’avais besoin de partager cette expérience intime avec les personnes qui condamnent la violence constatée lors du mouvement des gilets jaunes.

Je ne saurais pas dire si c’est bien ou si c’est mal.

Je sais simplement dire que je comprends du plus profond de mon cœur.

Car moi aussi, j’ai été traversée par cette fureur : la fureur de ne pas être entendue, la fureur de voir mes besoins constamment piétinés, la fureur de me sentir manipulée et opprimée.

Et pour finir, toujours sur ce sujet de la violence, j’aimerais te partager un autre élément.

Même Marshall Rosenberg, le fondateur de la CNV, communication non violente, prône l’usage protecteur de la force au service de la vie lorsqu’aucune autre issue n’est possible.

Marshall Rosenberg

Et le mieux est encore d’emprunter ses propres mots :

Certaines situations n’offrent aucune ouverture sur le dialogue. L’usage de la force peut alors s’imposer pour protéger la vie ou les droits de l’individu. Il se peut par exemple que l’une des parties refuse de communiquer ou que l’imminence du danger ne laisse pas le temps de dialoguer. Nous pouvons alors être contraints de recourir à la force. 

Marshall Rosenberg

Conclusion

Pour conclure cette petite analyse, je t’invite à t’abonner à ma lettre d’information. Cela te permettra de suivre mes réflexions et mon propre cheminement vers plus d’éveil et de conscience. Ces réflexions et analyses pourront concerner les relations toxiques et dysfonctionnelles ainsi que la société malade dans laquelle nous vivons.

Ta nouvelle vie commence par un tout petit pas...


Inscris-toi à ma lettre d'information et reçois:

  • mon programme vidéo intensif sur 4 jours pour cheminer vers la liberté et la guérison véritables
  • ma checklist inédite 
  • des vidéos et analyses qui te permettront d'élargir ton champ de conscience & de te créer la vie d'harmonie à laquelle tu aspires
  • des offres adaptées à ta situation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *